Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Histoire : la bataille de la Neva

19 Juillet 2013 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Histoire, #Cinéma

Je viens de visionner le blu-ray "Alexandre, la bataille de la Neva". Je ne parlerai pas du film, honnête mais pas aussi spectaculaire que la pochette le laisse entendre. Si je le cite aujourd'hui, c'est que la Suède est impliquée dans l'action qui s'y joue.

Un blu-ray un peu décevant techniquement, avec beaucoup de grain et des scènes d'extérieur pas très bien définies et souvent rougeâtres.

Un blu-ray un peu décevant techniquement, avec beaucoup de grain et des scènes d'extérieur pas très bien définies et souvent rougeâtres.

Dans le film : les Chevaliers teutoniques s'allient avec la Suède de Eric XI pour progresser vers l'est et propager la foi catholique dans un monde orthodoxe. Alexandre, prince de Novgorod, fait preuve de clairvoyance politique et se montre un maître de stratégie militaire. Il défait les Suédois au bord de la Neva, d'où le nom de Nevski que ses thuriféraires lui ont donné.

En réalité : la source russe est maigre et surtout hagiographique, elle cite quelques morts du côté russe et deux bateaux de soldats suédois défaits. Il n'y a aucune source suédoise concernant cet épisode, sans doute peu important pour la Suède qui était pratiquement en état de guerre civile à cet époque (Source : Wikipedia en français).

Wikipedia en suédois confirme cela, et ajoute que les sources russes citent Birger Jarl (le fondateur de Stockholm !) comme chef du détachement suédois en Russie, mais conteste formellement cette hypothèse : il devait être en Suède le 15 juillet 1240 puisque son fils Valdemar est né 9 mois plus tard ! Il fallait alors un certain temps pour se déplacer d'un pays à un autre... D'après Wikipédia, il est probable que le chef de l'expédition ait été l'évêque Thomas från Åbo, pour qui ce fut une perte de prestige, ce qui l'obligea quelques années plus tard à quitter ses fonctions et à entrer dans un monastère dominicain.

Au final : cette bataille n'a sans doute été qu'un des multiples épisodes qui ont jalonné l'histoire commune de la Suède et de la Russie, la première visant à étendre sa domination à l'Est au dépend d'une ancienne "colonie" (je sais que le mot est impropre, mais que l'on songe que les Vikings suédois avaient jadis conquis Kiev et Novgorod), la deuxième n'existant encore qu'en puissance et cherchant à affirmer son indépendance et son identité nationale.

Autre film traitant du sujet : Alexandre Nevski, de Sergeï Eisenstein.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article