Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Suédois 11 : des mots d'origine française

28 Mai 2012 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Langue suédoise

     Toutes les langues empruntent des mots (substantifs, verbes, adjectifs) à d'autres langues : ce n'est pas un signe de faiblesse, mais au contraire de bonne santé, cela veut dire que la langue est vivante et capable de s'adapter. Le latin, langue morte, n'emprunte plus rien... Le suédois ne fait naturellement pas exception, et on y trouve, pour des raisons historiques, beaucoup de mots d'origine française.

 

   1  Lorsqu'un mot passe du français au suédois, son orthographe est adaptée à la phonétique du suédois, en utilisant par exemple les voyelles infléchies, ou en supprimant les "e" et "s" en finale, qui ne se prononcent pas en français. Ceci pour rester au plus près de ce qu'entend un suédois, et donc ces mots ne sont pratiquement pas transformés par rapport à l'original français dans sa forme orale. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?  Voici quelques mots que j'ai rencontrés récemment. Lorsque le sens ne pose pas de problème, je ne précise pas le contexte.

montör                                     ingenjör                             paraply

pjäs (de théâtre)                   ateljé (du peintre)          champinjon

glass (que l'on mange)       balans (=équilibre)         selleri (légume)

chassi                                        portmonnä                       poäng (crucial)

dam                                           schal

         Je crois avoir déjà signalé tous les mots empruntés du français dans le domaine de la cuisine, à propos d'un livre de cuisine suédois. Je n'y reviens donc pas. "A propos" se dit apropå ! Je le trouve mignon, celui-là...

         En général, lorsqu'un mot désignant un inanimé passe en suédois, il est du genre "réel" (voir cet article !). On dit "en blogg". Mais ce n'est pas une règle, paraply par exemple est du neutre : ett paraply.

 

   2    Il s'agissait là d'objets ou de personnes réelles. Il se trouve par ailleurs un grand nombre de substantifs abstraits terminés en français par "tion" et qui sont passés en suédois plus ou moins ou pas du tout déformés, mais ou le "tion" final se prononce comme "choune". Je me souviens d'une remarque de Göran lors de mon premier séjour en suéde, en voyant un étudiant mélanger aventureusement certaines denrées : "En mycket intressant kombination !".  Ainsi :   komparation, kompensation, kommission, transplantation, expedition, resolution, pension, organisation sont des mots suédois, avec un sens parfois différent ou plus précis que le mot français.

 

   3    De même, on peut former un assez grand nombre de verbes suédois en prenant le verbe français en "er" et en ajoutant "a":                                                                                                                                                      formulera, pastörisera, dirigera, desarmera, exportera, importera...                                                                      Ceci est très pratique lorsque l'on manque de vocabulaire, mais ce n'est pas garanti à tous les coups, non mais ! 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fredrik 29/05/2012 08:59

Ouais c'est marrant. Un autre mot c'est gratis - pareil en français et suédois.

Le mot pjäs peut aussi vouloir dire un canon (armée).

JacquesG 09/06/2012 18:10



Oui.


Il y a bien des mots que je n'ai pas cités !