Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Langue suédoise 9 : la place du verbe

23 Avril 2011 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Langue suédoise

      Si vous avez étudié l'allemand, par exemple, et que vous vous demandez si le suédois, autre langue germanique, pose les mêmes problèmes en ce qui concerne le point épineux de la place du verbe, voici quelques éléments de réponse !

 

1   Dans la proposition principale ou indépendante, donc dans la phrase (je me comprends !), le verbe est toujours en deuxième position. Je veux parler de la forme conjuguée du berbe, du noyau verbal. Exactement comme en allemand donc. Exemples :

 

-- Han har köpt en bra bil

-- Igår talade jag med din mor.

-- Med sina föräldrar trivs han mycket bra

-- Om du har lust åker vi till Tunisien tillsammans

 

Donc, peu importe la nature et la longueur du premier terme de la phrase, le verbe vient toujours juste après. Si c'est une subordonnée à rallonge qui commence la phrase, et bien le verbe la suit...Un cas particulier :

 

-- Om du säger att du är oskyldig då vet jag inte vad jag ska tänka

 

Aha, il semblerait bien qu'il y ait deux éléments avant le verbe, la subordonnée et då ! Non pas ! ne fait que reprendre formellement la subordonnée qui précède, qui elle est porteuse du sens, du contenu. J'aurais pu batir une subordonnée plus longue, mais je ne m'appelle pas Larsson ! Notons que le français procède de même, on rappelle par "alors" tout ce qui précède.

 

 

   Dans la subordonnée conjonctive ou relative, le verbe se trouve à sa place habituelle, il n'y a donc pas de "rejet" du verbe à la fin, comme c'est le cas en allemand. Cela ressemble plus à la syntaxe française et va vous éviter bien des fautes, non ? J'ai mis "rejet" entre guillemets car ce terme, quoique pratique, n'est pas linguistiquement pertinent. Exemples :

 

-- Jag vet inte vad jag ska säga

-- Det är inte troligt att han betalade sitt hus med kreditkort !

-- Det är en person som man kan alldeles lita på

 

Mais il y a un point important à savoir : dans la subordonnée, certains adverbes, dits "migrants", se placent avant le verbe, ce qui équivaut en fait à un mini-"rejet du verbe" (notion parfaitement non linguistique qui ne peut germer que dans le cerveau d'un prof d'allemand à la retraite !). Exemples :

 

-- Om du inte har lust ska vi inte åka...

-- Han vet att han aldrig kommer att möta henne

-- Hon sa att hon kanske skulle ringa klockan 11.00

 

Dans la liste de ma grammaire suédoise, ces adverbes sont au nombre de 45 et sont pour la plupart très courants, leur sens tourne autour de la possibilité, la probabilité, la fréquence, ou leur contraire. Si un jour je trouve une liste sur le net, je mettrai le lien ici.

Il existe un trentaine d'autres adverbes qui peuvent se mettre avant le verbe, ou après, suivant ce que l'on veut accentuer, comme ofta, också ou strax...  Je n'insiste pas !

 

Inutile de préciser, je pense, que dans une proposition interrogative ou injonctive, le verbe est en première position ou juste après le pronom interrogatif lorsqu'il y en a un. Personne n'a jamais eu le moindre problème avec cette syntaxe et il est inutile d'en faire un plat !

 

Har du fattat detta ? Då får du vila lite...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article