Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Göteborg : la VH Stigbergsliden

1 Juillet 2012 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Göteborg

        Lors de mon tout récent séjour à Göteborg, j'ai logé à la Vandrarhem Stigbergsliden pendant 9 nuits, et 1 au retour. Comme je l'ai trouvée très confortable, je vais lui faire un peu de pub !

01.JPG

Dans Stigbergsliden, il y a "berg", et effectivement ça commence de monter à ce niveau là, pour les piétons avec bagages, les cyclistes et les trams. Les trams 3, 6, 9 et 11 passent juste devant (on les prend devant la gare) et s'arrêtent un peu après, au sommet de la petite côte. Ma chambre donnait sur la rue mais j'ai dormi comme un loir, sauf la nuit juste avant le retour... à cause du stress du départ : resfeber. 

02.JPG

De la VH, on peut rejoindre le bord du fleuve, à 200m environ à vol d'oiseau, et le longer jusqu'au centre-ville, ce qui constitue une jolie balade facile. Le personnel d'accueil est charmant, serviable et répond à toute sorte d'interrogations. Les parties communes  (salle, cuisine, toilettes, douches) sont accueillantes et très bien aménagées : si l'on a la chance d'avoir le dortoir 8, qui est tout proche, on a l'impression d'habiter un petit appartement en collocation.   La cour intérieure, surmontée d'une terrasse, est surtout intéressante quand les températures sont douces, je n'en ai pas beaucoup profité car le soir l'air était toujours frais. Le petit déjeûner, correct, se prend dans une salle du RC à côté de l'accueil. J'ai payé 180 SEK par nuit + 65 SEK de petit déjeûner.

03.JPG

04.JPG 05.JPG

La cuisine est bien-sûr à la disposition de tout un chacun. En ce qui me concerne, le soir, c'était Findus... plus des tomates et des fruits, les produits lactés étant abondamment représentés au petit dèj.

06.JPG

En lisant un dépliant, on apprend que cette auberge était, jusqu'au milieu du siècle dernier, un foyer pour les marins, en particulier avant leur embarquement pour des voyages au long cours. Ceci fut le cas du romancier et poète Harry Martinsson, dont je parle par ailleurs sur ce blog.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article