Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Aventures danoises plutôt drôles

6 Février 2013 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Danemark

       En 1975, j'ai passé un mois au Groenland, qui à cette époque était encore pleinement danois. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Dans la ville de Egedesminde, je mangeais généralement à la cafétéria de la Sømandshemmet (= foyer des marins), agréable et assez peu chère. J'y ai mangé, entre autre, de la baleine.

       Mais parfois, vers les 17h, j'avais de nouveau un peu faim. Je n'avais pas encore fait mes études de scandinave (ce sera de 1976 à 1979), mais j'avais appris à dire deux choses en danois :

--  To pølser med brød : chez un marchand de rue, j'obtenais deux saucisses avec du pain !

-- Jeg er ikke mer sulten : je n'ai plus faim.

Lorsque, des années plus tard, j'ai raconté cet épisode à des amis allemands, cela les a bien fait rire : Comment, te connaissant, tu n'as plus faim après deux saucisses avec du pain ?

 

      En 1978, de retour de Suède et de Norvège, j'ai fait la traversée de Oslo à Fredrikshavn, au Danemark, traversée qui dure une nuit. Un mec éméché est entré le soir dans la cabine que j'occupais, a commencé à m'importuner et à me parler dans une langue scandinave rugueuse.  Je me suis défendu et il a vômi sur le plancher de la cabine avant de déguerpir... Le lendemain, au petit déjeuner, il était apparemment dégrisé et faisait profil bas.

      Je suis ensuite descendu jusqu'à Ålborg, grande ville du nord du Danemark, à côté de laquelle habitait alors la famille d'une amie danoise rencontrée à l'Université de Dijon l'année d'avant. Ah, la belle Karen ! Mon point de repère sur la carte était la gare de Nørressundby. J'entre, et j'ai de suite une impression étrange : ça ne ressemble pas à une gare ! En effet, les locaux avaient été désaffectés et Rank Xerox s'y était installé...

      Un jour, je décide de prendre le bus pour me rendre au musée d'art moderne avec le cousin français de la Danoise. Le conducteur m'instruit de la marche à suivre : "Il faut acheter des "poletter" (=jetons) et les introduire dans cet appareil. Chez nous, c'est comme cela qu'il faut faire !"  Bien, bien...

      Un autre jour, je vais à la piscine, je me mets en tenue et passe sous la douche, obligatoire. Et là, il y a un surveillant pour faire respecter les consignes. Il vient vers moi, mécontent, et me dit quelque chose comme : "Tu dois prendre du savon dans cet appareil et te frotter là aussi !" J'ai vu le moment ou il allait joindre le geste à la parole, mais non, il est resté non loin de moi à vérifier que je me frottais bien "là aussi !"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article