Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Frison-Roche en Scandinavie 1947

26 Janvier 2017 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Scandinavie, #Histoire, #Livres

Frison-Roche en Scandinavie 1947

Je termine actuellement de lire le pavé de Roger Frison-Roche, livre qui constitue en fait ses mémoires, de son enfance à Paris et dans le Beaufortain jusqu'à sa vieillesse à Chamonix, en passant par l'Algérie, la Tunisie, Nice, la Résistance, les virées dans le désert saharien, la Laponie, l'arctique canadien, l'organisation de compétitions sportives ou leur couverture un peu partout en France et en Europe, les conférences à travers l'hexagone et le métier de guide de haute montagne. Une vie bien remplie avec beaucoup de baraka, l'homme ayant échappé plusieurs fois de justesse à la mort.

En 1947, il était grand reporter à l'Echo d'Alger et est allé passer quelques jours en Scandinavie pour voir des contrées européennes assez proches mais qu'il ne connaissait pas. Il consacre quelques pages à ce voyage au Danemark, en Suède et en Norvège. Voici quelques extraits. On lui pardonnera quelques approximations en ce qui concerne l'orthographe des noms et de certains mots.

En 1947, l'hiver fut apparemment très froid puisque le Sund était gelé et que les navires avaient du mal à progresser. Ils devaient briser la glace pour tenter de relier Copenhague à Malmö. Des conditions quasi arctiques dont se souviennent certainement les plus anciens. 

A Copenhague, outre le froid intense (parfois -30°C), il a surtout remarqué les destructions opérées pendant la guerre ainsi que la grande générosité des Danois qui s'occupaient des nombreux réfugiés allemands ayant fui leur pays, surtout des femmes et des enfants.

 

Une fois arrivé en Suède, l'auteur constate l'excellent état général du pays et de ses habitants, épargnés par la guerre en raison de leur neutralité. Que de lumières et d'opulence ! Une petite mésaventure dans le train (pas de liquidités pour acheter son billet) lui fera constater que les Suédois ne sont pas si rigides que cela. J'ai vécu presque la même chose en bus avec Västtrafik et l'on m'a rassuré avec un "Ingen fara !". Mais FR ne parlait qu'en anglais...

 

Frison-Roche remarque que les Suédois sont très adeptes de ski de fond et le pratiquent aux portes même de la capitale. Il y est très sensible puisqu'il a personnellement organisé les premières compétitions de ski nordique et alpin en France.

 

Arrivé en Norvège, il constate la quasi absence de neige dans le sud du pays ainsi que le fait que Oslo a été relativement épargnée par la guerre, contrairement au nord du pays où se sont déroulés les combats. Un autre pays ou le ski est roi !

 

Bien plus tard, Frison-Roche est retourné au moins deux fois en Scandinavie, dont une fois pour découvrir et filmer la vie des Lapons (on disait ainsi à l'époque) avec leurs troupeaux. Il a tiré de ce voyage un roman que j'ai lu il y a un certain temps, Le rapt

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article