Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Un film français de Kaurismäki : Le Havre

4 Octobre 2016 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Finlande, #Cinéma

Un film français de Kaurismäki : Le Havre

Il s'agit en fait d'une production franco-finlando-allemande, si l'on peut dire, mais le film est entièrement tourné en France (pour les extérieurs), principalement au Havre, et la langue du film est le français. Le Havre, de Aki Kaurismäki. 2011.

Outre André Wilms et Kati Outinen, que Kaurismäki fait tourner régulièrement, on peut voir plusieurs acteurs français, dont certains très connus comme Daroussin, Léaud ou Etaix. L'action se déroule presque entièrement au Havre.

Le thème des personnages quasi marginaux, en déshérence, en rupture ou laissés pour compte, thème cher à Kaurismäki, est ici mêlé au thème de l’immigration clandestine et de la solidarité : celle d'êtres qui n'ont rien en commun, si ce n'est le fait de ne pas faire partie du haut du panier et d'avoir bien du mal à venir ou à se maintenir sur "la branche où c'est vert", comme le disent si bien les Allemands ( auf einen grünen Zweig kommen). Le réalisateur réalise un petit prodige : présenter des personnages et des situations à la limite de la caricature, mais tout de même profondément humains et ancrés dans le réel.

Un film bien ficelé et attachant qui en plus présente une photographie belle et soignée, une qualité primordiale à mes yeux.

J'ai relevé un clin d'oeil à la Finlande (il y en a sans doute d'autres que je n'ai pas remarqués) ainsi qu'une grande affection pour la ville du Havre, deux choses qui ont un lien avec ma vie personnelle, comme je vais vous l'expliquer.

Un film français de Kaurismäki : Le Havre
Un film français de Kaurismäki : Le Havre

Dans le port du Havre, on voit un bateau portant le nom de Sillanpää. Il ne s'agit pas du nom du bateau, mais de celui d'une flotte finlandaise de transport de roches, composée de trois unités. Cela a aussitôt évoqué pour moi un souvenir ancien, celui de la lecture de Sainte Misère, roman du Finlandais Frans-Emil Sillanpää, en 1972-73 lorsque j'étais stagiaire à Grenoble. Le premier ouvrage finlandais que j'ai lu ! Je dois reconnaître que je n'en ai pas lu beaucoup depuis... mis à part le Kalevala et Arto Paasilinna. Le nom est porté par de nombreuses personnes en Finlande, et même par un astéroïde (en l’honneur de l'écrivain bien-sûr).

Un film français de Kaurismäki : Le Havre

Je suis passé deux fois au Havre : une première fois en 1987 pour prendre le bateau en direction de l'Irlande, je me souviens être allé à pied de la gare au ponton, et une deuxième fois en 2006 pour visiter le Pays de Caux, là je logeais sous ma tente sur les hauteurs. La ville est entièrement reconstruite, elle est au bord de la mer, elle possède un port actif tourné sur le monde : je comprends que l'on puisse la trouver attachante.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article