Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Les accents suédois que je distingue

23 Août 2016 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Langue suédoise

100 dialectes différents, listés sur un site dont je vous parlerai tout à l'heure

100 dialectes différents, listés sur un site dont je vous parlerai tout à l'heure

Préambule :

-- en lisant le titre de mon article, vous pouvez comprendre que ceci ne sera pas un exposé sur les accents suédois, et encore moins sur les dialectes : je ne suis pas habilité à faire cela ! Ce ne sera qu'une approche personnelle qui s'adresse aux suédophiles débutants, comme je crois comprendre qu'ils sont nombreux à lire ce blog. Histoire de leur présenter la chose simplement pour exciter leur curiosité.

-- désolé pour les spécialistes de la phonétique : il n'y aura pas de notation phonétique ici, parce je ne m'y suis jamais intéressé, n'en ayant jamais eu besoin. C'est comme ça : j'ai étudié 6 langues (en plus de la mienne), dont 4 en fac, et n'ai jamais eu besoin de recourir à la transcription phonétique pour savoir comment prononcer correctement un mot, il me suffisait de l'entendre et de le répéter. C'est l'une des rares choses pour lesquelles je sois doué.

-- ce qui va suivre est le résultat (je cherche un mot meilleur...) de mon écoute quotidienne de la télévision suédoise, en particulier de Rapport, le journal de SvT 1, dans lequel on peut entendre non seulement les présentateurs mais aussi d'innombrables intervenants de tous âges et de toutes régions, chacun ayant l'accent propre à son environnement. Egalement de Godmorgon världen, émission du dimanche matin de SR, la radio suédoise.

Carte des grandes régions de la Suède

Carte des grandes régions de la Suède

En Suède, chaque région, même petite, a son dialecte avec sa prononciation, son accentuation et son intonation particulière, lesquelles ont des répercussions sur la manière dont on prononce le suédois standard quand on est obligé de le parler, par exemple à l'école ou lors d'une interview. Cette situation est tout à fait comparable à ce qui se passe en Allemagne, où les dialectes et les accents sont d'ailleurs encore plus marqués, et très différente de celle de la France où les différences régionales, réelles au départ, tendent à s'estomper. C'est donc un point qui fait la spécificité du suédois, par rapport au français, et c'est pourquoi j'en parle ici.

Personnellement, je distingue facilement 3 grandes familles d'accents en suédois (la troisième donnant lieu dans mon oreille à deux variantes que je suis capable de distinguer). Cela tombe bien, puisque le site auquel je me réfère, que voici, répartit les 100 dialectes qu'il liste en 3 grandes familles (plus une, celle du suédois de Finlande, que j'ai peu l'occasion d'entendre). Ces trois familles sont : les parlers du Nord (Norrland), les parlers du centre (Svealand) et ceux du Sud (Götaland). Il y a à cela des raisons à la fois linguistiques et historiques. Sur la carte, ces régions sont indiquées en brun, en jaune et en bleu.

Si je reconnais d'emblée ces trois accents, c'est principalement à cause de la manière dont les locuteurs prononcent le "r", mais pas seulement, la manière d'accentuer les voyelles est aussi différente, et parfois la prononciation de certaines consonnes.

Les accents suédois que je distingue

Accent du Nord :

Voici un exemple assez convaincant, celui d'un homme jeune habitant à Åre dans le Jämtland.

Cliquez ici pour l'écouter et choisissez par exemple MP3.

J'aurais aimé vous faire entendre un habitant du Norrland à l'accent encore plus rocailleux, les "r" étant prononcé du fond de la gorge, comme le font les Finlandais. J'entends assez souvent cet accent à la télé lors de reportages mais ne suis pas fichu de le dénicher ici dans cette liste.

Le Jämland est une région très proche de la Norvège, jalouse de son indépendance culturelle et même politique. Il y a fort à parier que le Norvégien qui habite à quelques kilomètres parle un dialecte semblable.

Les accents suédois que je distingue

Accent du centre :

Une jeune femme, habitant pas très loin de Stockholm, parle de la chasse. On peut l'entendre ici. Elle n'a pas un accent essentiellement différent de celui de la femme qui l'interroge, et cela est logique : le suédois standard, appelé rikssvenska, est issu des parlers de cette région. C'est celui que l'on entend le plus souvent sur les chaînes nationales, au théâtre, au cinéma.

Dans ces parlers, le "r" est roulé (mais non grasseyé), c'est une des difficultés pour nous Français lorsque nous apprenons le suédois. Et, comme je l'expliquais dans un article récent, la combinaison "rs" se prononce "sch". On va voir que ce n'est pas le cas dans les parlers du sud.

Les accents suédois que je distingue

Accent du sud :

On entend ici parler une femme de Broby, en Scanie.

Cette région essentiellement agricole, a longtemps appartenu au Danemark tout proche et ne fut définitivement suédoise qu'en 1658, donc 10 ans après la fin de la Guerre de Trente Ans. Cela s'en ressent dans la façon qu'ont les habitants de prononcer le suédois. Le "r" n'est pas roulé, "rs" ne se prononce pas "sch", comme on peut s'en rendre compte au tout début de l'interview lorsque la femme prononce le mot "först". D'autre part, les consonnes en début de mot sont explosives, et la plupart des voyelles sont diphtonguées : bok (=bouc avec un ou long en suédois standard) devient be-ok (=beu-ok), et la prononciation de la préposition på est à l'avenant, avec un p très explosif et un å diphtongué qui ne laisse aucun doute sur l'origine du locuteur.

Je ne trouve pas (je n'ai pas dû bien chercher) un autre accent typique du sud qui est celui du commentateur politique Mats Knutson sur SvT 1, que j'apprécie particulièrement car il a l'art de rendre simple ce qui au départ paraissait compliqué. Il est originaire du Blekinge (où j'ai fait mon premier séjour linguistique en 1977 !), ce qui explique son parler un peu sec et rêche, avec des "r" à la danoise mais sans les "diphtongues" et les consonnes explosives de la dame de Scanie. Se serait-il policé en devenant commentateur d'une chaîne nationale... je n'en suis pas si sûr.

Quelques réflexions personnelles pour terminer :

Cet été, j'ai pu entendre (et voir) dans Rapport une présentatrice que l'on ne voit pas le reste de l'année, vacances obligent, et qui avait un accent du Norrland très marqué. Je me suis dit que cela ne serait guère possible chez nous car je ne vois pas un présentateur d'une chaîne nationale officier avec l'accent des rugbymen de Carcassonne. Nous sommes sans doute trop jacobins pour cela en France, et moi le premier.

J'ai écouté un certain nombre des "dialectes" présenté sur le site dont je donne le lien plus haut, et en gros j'arrive à comprendre les locuteurs, leur parler ne me parait jamais tout à fait impénétrable. Je ne dirais pas la même chose en ce qui concerne l'Allemagne (j'ai enseigné l'allemand pendant 35 ans) : je peux tomber dans le nord ou dans le sud sur des discours qui me sont totalement incompréhensibles, d'ailleurs je doute que les Allemands du nord et ceux du sud se comprennent, sauf à parler le Hochdeutsch lorsqu'ils se rencontrent.

Mes deux amies suédoises vivant ou ayant vécu à Dijon viennent toutes les deux de Göteborg et se targuent de parler "göteborgska", mais quand elles parlent entre elles ou avec d'autres native speakers je n'entend rien de cela, c'est pour moi la même chose que du suédois standard. Ont-elles perdu leur bel accent avec l'éloignement ?

Je ne me suis jamais trouvé, dans aucun pays, en difficulté linguistique vitale, même avec des gens de la campagne profonde j'ai trouvé le moyen de comprendre et de me faire comprendre. Exception notable : en 1987 au guichet d'une gare en Irlande où j'ai renoncé littéralement à poursuivre mon voyage en train (la compagnie d'autocar faisait grève) pour me tourner vers l'auto-stop. Je n'ai pas compris un traître mot à ce que m'a raconté le préposé, même en deuxième audition, et pourtant l'anglais est sans doute la langue dont j'ai entendu le plus de locuteurs différents sur 5 continents différents. Je me console en me disant que ce devait être un dialecte local... LOL

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article