Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Un CD de Kirsten Flagstad

23 Avril 2016 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Musique, #Norvège

Belle découverte que ce CD proposé d'occasion à 2,10 € au centre-ville : un concert radiophonique de la soprano norvégienne Kirsten Flagstad, depuis San Francisco en 1949.

Je craignais un son de mauvaise qualité avec d'épouvantables craquements, eh bien non, ce n'est pas le cas : le son est d'époque mais il est précis, sans bavures, très loin des horreurs (techniquement parlant) qu'il m'est arrivé d'entendre à l'époque où j'écoutais France Musique. Seuls les commentaires du speaker gâchent un peu le plaisir.

Un CD de Kirsten Flagstad

Je n'ai pas besoin de vous dire grand chose au sujet de ce CD et de Kirsten Flagstad, consultez ce lien pour le CD, vous pourrez même écouter les morceaux ! Pour l'artiste elle-même, préférez la version anglaise de Wikipedia, plus complète et plus instructive. En ce qui concerne le récital lui-même, comme je ne suis pas critique musical, je ne dirai rien de spécial, sinon que la ballade de Senta risque de vous donner la chair de poule. J'espère pouvoir écouter prochainement d'autres enregistrements de cette artiste qui m'a emballé.

Je me permets cependant quelques considérations toutes personnelles sur l'interprétation des œuvres, de Wagner en particulier, en version scénique, ces considérations n'engageant que moi.

On peut lire dans Wikipedia que l'un des premiers à avoir engagé Kirsten Flagstad lui a conseillé "de ne surtout pas grossir, car on (vous) engage aussi un peu pour votre physique", qui devait donc être avantageux lorsqu'elle était jeune, du moins suivant les critères de l'époque. On peut aussi lire que, par la suite, Kirsten Flagstad était une personne plutôt corpulente, du moins bien en chair (état qui n'empêche d'ailleurs nullement d'avoir un visage agréable, comme c'était son cas). Ce qui m'amène à la considération suivante : les divas atteignent le sommet de leur art vocal à un âge où, physiquement, beaucoup ne sont plus crédibles dans le rôle qu'elles interprètent. Autant je suis ravi d'entendre Flagstad chanter Senta ou Brunnhilde au disque, autant je ne suis pas certain d'aimer la voir sur scène (il doit bien y avoir de mauvais enregistrements vidéos de cette époque...) dans ces mêmes rôles à l'âge de 50 ans ou plus.

Je sais que cette opinion n'est pas politiquement correcte, mais après tout Wagner ne considérait-il pas l'opéra comme un spectacle total, ou le texte, les décors et le jeu des artistes devait contribuer au même titre que la musique à nous faire adhérer à l'oeuvre ? La tendance actuelle n'est-elle pas d'insister sur le jeu des acteurs-chanteurs, au même titre que sur leur performance vocale ? Kiri te Kanawa dans Mozart et Stéphanie d'Oustrac dans Rameau (par exemple) font merveille à la fois vocalement et physiquement, alors pourquoi nous imposer des héroïnes de Wagner au physique de pouffiasse (Achtung, Flagstad n'en était pas une !) ? J'attends toujours une Brünnhilde avec le physique de Cécile de France, une qu'on puisse avoir envie de sauver des flammes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article