Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Un pigeon perché... de Roy Andersson

20 Mai 2015 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Cinéma

Un pigeon perché... de Roy Andersson

Je viens de voir en salle Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence, de Roy Andersson. J'avais déjà vu de lui le court-métrage Härlig är jorden (Monde de gloire) et Sånger från andra våningen (Chansons du deuxième étage).

Je dois dire que ce film m'a laissé perplexe. La trame est décousue, même si les deux vendeurs de farces et attrapes fournissent un semblant de fil conducteur. Andersson est un adepte des plans fixes : il pose sa caméra et laisse se dérouler l'action devant elle. C'est un peu lassant à la longue. Certaines séquences, belles au demeurant, risquent de ne pas être comprises du tout par un public non suédois : qui comprendra le traumatisme qu'a été pour la Suède la défaite de la Poltava, même si Voltaire a écrit un livre sur Charles XII ? Qui peut se rendre compte du sentiment de culpabilité de la Suède en raison de sa neutralité face aux grands conflits de ce monde ?

Andersson nous livre une vision morose et pessimiste de la Suède qui ne correspond pas à ce qu'un Français comme moi, qui la visite de temps en temps, peut percevoir. Ce film pose une question plus générale : peut-on exprimer ce que l'on ressent de son propre pays, avec sincérité sans doute, au risque d'être incompris ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article