Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Pressbyrån : presque une institution !

19 Juin 2014 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Société, #Traditions

Je viens de l'écrire dans un article sur le Forum Franco-Suède : une des choses qui me manquent quand je rentre en France après avoir passé quelque temps en Suède, c'est le Pressbyrån. Voici celui du lieu de mon arrivée, à Nyköping.

Assez tôt le samedi matin, on voit le propriétaire sortir ses quelques tables et ses chaises. Nous sommes à 50m de la gare de Nyköping.

Assez tôt le samedi matin, on voit le propriétaire sortir ses quelques tables et ses chaises. Nous sommes à 50m de la gare de Nyköping.

A voir l'enseigne, il semblerait que toute explication soit superflue. Que nenni ! Elle n'a qu'un lointain rapport avec ce à quoi un Français s'attendrait. Car elle est beaucoup plus polyvalente.

On peut bien-sûr y acheter la presse suédoise, mais ce n'est que l'un des aspects d'un Pressbyrån. On peut y prendre son petit déjeuner : boissons chaudes et viennoiseries sont disponibles. On peut s'y rafraîchir en prenant dans le réfrigérateur une boisson non alcoolisée, ou en sortant du congélateur une glace "type Miko". Si l'on a une petite faim, on peut demander une saucisse servie sur une petit pain tendre, pour un prix dérisoire (15 SEK). "Senap eller ketchup ?" demande alors la personne qui sert.

Bien mieux : c'est l'endroit où l'on peut se renseigner sur les horaires des autocars de ligne, et acheter son billet d'autocar ou de train, ce que j'ai fait à de nombreuses reprises. J'en oublie sans doute ! Et tout ceci est payable avec une carte de crédit, quelque soit la somme (chose courante en Suède sur laquelle les Allemands seraient bienvenus de s'aligner !)

Tous les Pressbyrån ne ressemblent pas à celui que l'on voit ici : beaucoup sont intégrés dans une gare ou un terminus routier. Il y en a plus de 350 en Suède. Il s'agit d'une franchise, l'enseigne étant possédée par un groupe norvégien. Chaque commerçant est donc propriétaire de son fond et s'engage à respecter la charte : proximité d'un lieu très passant (par exemple devant le château de Örebro), larges horaires d'ouverture (même le dimanche) et palette de services telle que je viens de la décrire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Guillaume 27/06/2014 13:37

C'est toujours un plaisir de vous lire !

JacquesG 27/06/2014 14:20

Merci, c'est gentil !