Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Langue suédoise : omission de l'article défini

14 Décembre 2013 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Langue suédoise

Rappel : ceci n'est pas un cours de grammaire suédoise, seulement une présentation des particularités de la langue suédoise par rapport aux autres langues, dont en particulier la nôtre.

Nous avons déjà vu le groupe nominal, avec ce que l'on appelle la double détermination. J'en rappelle ici la composition : article défini + adjectif + substantif déterminé. Exemple :

det röda korset = la rouge croix-la

Reportez-vous à la section de ce blog qui en traite !

Une des particularités du suédois est que l'on peut, dans certains cas, se passer de l'article défini. Exemple :

förra året = l'année précédente ("det" a disparu). Mais on peut aussi trouver "det förra året" dans certains cas.

Dans une phrase maintenant : Den totala spannmålsskörden blev i år fem miljoner ton, vilket är i nivå med förra året.

Ou : förra årets julkalender : le calendrier de l'avent de l'an dernier (avec le "s" du génitif)

Ceci marche avec tous les adjectifs que l'on pourrait qualifier d'ordinaux, ceux qui indiquent la place du substantif dans une série :

-- sista = dernier

-- första = premier

-- tredje = troisième

-- enda = seul, unique

-- andra = autre (ou deuxième !)

-- nästa = prochain

-- à compléter !

On aura donc les groupes nominaux suivants, sans article avant le groupe, mais avec l'article post-posé :

-- sista gången = la dernière fois

-- andra sidan = l'autre côté

-- femte våningen : le cinquième étage

-- första etappen : la première étape

-- enda gången : la seule fois

-- à compléter !

On peut trouver encore plus ramassé : dans certains cas il n'y a parfois même pas l'article postposé !

nästa buss : le prochain bus (cf en français : bus suivant)

enda gång = la seule fois

etc

Et le comble est atteint dans les annonces faites dans les autobus :

"nästa : Masthuggstorget" = Prochain (arrêt) : Masthuggstorget.

Pourquoi se compliquer la vie quand on peut faire simple ?

Tout ceci relève donc de la tendance générale du suédois à simplifier les choses et à supprimer les éléments qui peuvent être sous-entendus, lorsqu'il n'y a pas de risque de confusion.

Lorsque la syntaxe le demande, on peut trouver exactement les mêmes éléments cités plus haut, mais cette fois dans leur forme complète, c'est-à-dire avec l'article défini den, det. En particulier lorsque le groupe nominal est complété par une proposition relative. Exemple :

Den enda etappen som passerar kända bergspass är denna, dagen efter vilodagen. Col d'Aubisque, Col du Tourmalet, Col d'Aspin... = la seule étape qui passe par des cols réputés est celle-là, juste après le jour de repos.

Où l'on peut voir que les Suédois s'intéressent aussi au Tour de France !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article