Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

Nordenskiöld dans l'arctique

24 Novembre 2013 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Histoire, #Livres

Si tout le monde en France connait les noms de Amundsen, Nansen, Behring, Barents, Charcot ou Shackelton, sans d'ailleurs toujours bien savoir de quels pays ils venaient et ce qu'ils ont fait, il n'est pas certain que beaucoup de nos compatriotes aient entendu parler de Adolf Erik Nordenskiöld.

Il est vrai que, contrairement à la Norvège, la Suède n'a pas fourni de grands contingents d'explorateurs polaires. Mais il y en a au moins un (en fait, les Suédois ont souvent participé aux expéditions organisées par d'autres), et c'est lui, Axel Erik Nordenskiöld, baron suédois de Finlande né en 1832 à Helsinki, connu de tous les Suédois comme géologue, minéralogiste et explorateur polaire.

Nordenskiöld peint par von Rosen, 1886. Source : Wikipedia.

Nordenskiöld peint par von Rosen, 1886. Source : Wikipedia.

Son titre de gloire est d'avoir franchi le premier le passage du Nord-Est, à bord de la Vega (capitaine Palander), de 1878 à 1880. Parti de Tromsø (nord de la Norvège) en août 1878, il mit le cap à l'est pour rejoindre le détroit de Béring en longeant les côtes de la Sibérie. C'est en effet le trajet le plus court pour se rendre d'Europe en Asie, sauf qu'à cette époque, comme d'ailleurs jusqu'à tout récemment, les glaces persistaient jusqu’en été et rendaient la navigation très hasardeuse.

Dès septembre, ayant d'ailleurs accompli une grande parti de la route, la Vega fut prise par les glaces pendant 10 mois. Pendant l'hivernage, Nordenskiöld se consacra à des recherches scientifiques, principalement ethnographique puisqu'il put entrer en contact avec les Tchouktches. Son retour se fit par le Pacifique, l'Océan Indien et la Méditerrannée.

De nos jours, grâce au réchauffement climatique, un navire comme le Vagabond d'Eric Brossier peut enchaîner sur un retour par le passage du Nord-Ouest, c'est-à-dire par le nord du Canada, dès l'été suivant, mais bien-sûr le contexte logistique n'est pas le même !

Portrait par Axel Jungstedt, 1902, l'année après la mort de Nordenskiöld.

Portrait par Axel Jungstedt, 1902, l'année après la mort de Nordenskiöld.

Si je parle de Nordenskiöld aujourd'hui, c'est que je suis en train de lire sur ma liseuse Kobo un de ses ouvrages, proposé gratuitement : La seconde expédition suédoise au Groenland, 1888. En vente ici relié si vous avez des envies de bibliophilie !

Intéressant mais un peu technique parfois quand il s'agit de géologie et de botanique, mais parfait pour les déplacements en tram. Et l'explorateur est passé par des localités de la baie de Disko où j'ai séjourné, ce qui me rajeunit de presque 40 ans...

Une des pépites du livre de Nordenskiöld est le passage où il cite textuellement l'aventure de Ross en 1818 et sa découverte des eskimos polaires (ceux qui vivaient tout au nord du Groenland dans la région de Thulé et qu'il approche pour la première fois). Personne, pas même les eskimos de la baie de Disko, n'en connaissait l'existence. La narration de la rencontre de Ross avec ces indigènes qui n’avaient jamais vu d'autres hommes est tout à fait émouvante.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gunnar Bjursell 24/11/2013 11:02

Parmi les explorateurs suédois, il faut aussi mentionner Salomon August Andrée (joué par Max von Sydow dans le film de Troell); Sven Hedin; Sten Bergman et Bengt Danielsson p.e.
Mais parmi eux c'est Andrée le plus connu en dehors de la Suède.
Mais les norvégiens sont très fières de ses explorateurs, comme écrit Aurore dans son livre. Ils ont eu plusieurs, surtout par rapport à la population!

hibiscus 24/11/2013 10:03

Le portrait de von Rosen est au Nationalmuseum. :-)
http://emp-web-22.zetcom.ch/eMuseumPlus?service=direct/1/ResultLightboxView/result.t1.collection_lightbox.$TspTitleImageLink.link&sp=10&sp=Scollection&sp=SfieldValue&sp=0&sp=0&sp=3&sp=Slightbox_3x4&sp=0&sp=Sdetail&sp=0&sp=F&sp=T&sp=4