Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

L'île de Dyrön (Tjörn)

12 Novembre 2013 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Tjörn

J'ai passé 3 nuits à Rönnäng, sur l'île de Tjörn, avec un temps contrasté : le premier jour, couvert et pluvieux, le second avec un soleil radieux, du moins le matin. J'ai donc profité de cette dernière journée pour me rendre sur l'île de Dyrön toute proche et en faire le tour. Il faut prévoir 4 heures pour cette randonnée, par exemple 2 heures le matin, un petit repas tiré du sac à mi-chemin, et 2h l'après-midi. On reste ainsi largement dans les horaires du bateau et on est pas obligé de regarder sa montre.

Dès le départ du sentier, il faut grimper un peu, ce qui permet d'avoir une vue sur le port face à l'ouest.

Dès le départ du sentier, il faut grimper un peu, ce qui permet d'avoir une vue sur le port face à l'ouest.

On aperçoit l'île d'Åstol, dont j'ai déjà parlé.

On aperçoit l'île d'Åstol, dont j'ai déjà parlé.

L'île est un gros bloc granitique très torturé. Le sentier suit le rivage au plus près et impose de nombreuses montées et descentes. Avantage : impossible de se perdre !

L'île est un gros bloc granitique très torturé. Le sentier suit le rivage au plus près et impose de nombreuses montées et descentes. Avantage : impossible de se perdre !

Où l'on se rend compte du parcours imposé par le terrain. Aucune difficulté technique cependant !

Où l'on se rend compte du parcours imposé par le terrain. Aucune difficulté technique cependant !

L'île de Dyrön (Tjörn)
Un panneau signale un château d'eau, que je n'ai pas vu...

Un panneau signale un château d'eau, que je n'ai pas vu...

Comme partout sur notre planète, la moindre parcelle d'humus est colonisée, parfois de manière spectaculaire.

Comme partout sur notre planète, la moindre parcelle d'humus est colonisée, parfois de manière spectaculaire.

Au bout d'une heure de marche environ, le relief se fait plus doux et l'on se trouve presque sur le plat et plus proche de la mer. On arrive à un endroit ou la bourgade de l'île, qui la traverse comme une rue, atteint la côte : nous sommes donc à peu près à l'opposé du port où nous avons débarqué.

L'île de Dyrön (Tjörn)
L'île de Dyrön (Tjörn)
Les rares personnes rencontrées lors de la balade. Elle viennent de quitter un endroit aménagé avec un bastu (= sauna).

Les rares personnes rencontrées lors de la balade. Elle viennent de quitter un endroit aménagé avec un bastu (= sauna).

Voici donc le deuxième port de l'île, face à l'est.

Voici donc le deuxième port de l'île, face à l'est.

L'île de Dyrön (Tjörn)
L'île de Dyrön (Tjörn)
L'île de Dyrön (Tjörn)

La fin de la boucle s'est faite sous un ciel un peu plus laiteux, mais le rivage est toujours surprenant, avec des rochers lisses aux belles couleurs. Je n'ai pas vu trace d'activités humaines... Nous étions au mois de juin, sans doute le coin est-il plus fréquenté le weekend. Qu'en est-il un peu plus tard dans l'été ?

Peu avant le retour au port, on constate cependant des marmites imposantes : il a bien fallu qu'une fée, ou qu'une sorcière, s'active à les faire un jour ! :-D

L'île de Dyrön (Tjörn)
La boucle est bouclée, il ne reste plus qu'à attendre le bateau.

La boucle est bouclée, il ne reste plus qu'à attendre le bateau.

L'île de Dyrön (Tjörn)

J'ai eu la chance d'apercevoir deux mouflons, captés au petit télé, qui sont particuliers à cette île. Ils sont en train de perdre leur pelage d'hiver pour arborer celui d'été. J'en parle brièvement dans un autre article.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article