Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Suède et moi

La croix de Christine de Suède

9 Octobre 2013 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Histoire, #La Suède à Dijon

Il s'agit d'un crucifix. Je viens de le voir : il est conservé à Dijon, au Musée d'art sacré, dans l'ancienne église Sainte-Anne. Pièce d'une valeur inestimable, exposée comme il se doit à la place d'honneur au milieu d'autres objets de prestige, ce crucifix n'est pas suédois, mais italien, et est arrivé à Dijon comme je vais vous l'expliquer.

La croix de Christine de Suède

Ayant abdiqué, et s'étant convertie au catholicisme en 1654 (à Bruxelles), Christine de Suède se rend à Rome en 1656 pour y recevoir le sacrement de Confirmation des mains du Pape Alexandre VII, qui lui remet à cette occasion une superbe croix dans un écrin.

Sur le chemin du retour, elle s'arrête à Dijon, où elle reçoit un accueil grandiose (j'en parle dans un autre article). Pour remercier les Dijonnais, elle offre son crucifix à l'abbé Montcrif. Mes essais pour me renseigner sur ce personnage sont restés vains... A la fin du 18ème siècle, l'objet passe dans les mains de la famille Joly : l'abbé Claude Joly l'achète en 1742, et son petit-neveu, receveur à Dole, en fait don en 1859 à l'Hôpital Général de Dijon avec le souhait exprès que l'objet soit déposé à perpétuité auprès de la tombe de Bénigne Joly, le "Père des pauvres", qui était un de ses ancêtres. C'est ce personnage que l'on voit reproduit sur la gravure qui se trouve à côté de l'écrin.

La croix de Christine de Suède
La croix de Christine de Suède

Ce joyau inestimable est aussi bien encombrant pour le CHU de Dijon, qui s'en trouve être l'actuel propriétaire : classé monument historique en 1962, il est confié au Musée d'art sacré un peu plus tard, et celui-ci lui dédie une vitrine blindée reliée par informatique au poste de police tout proche. J'ai dû m'appuyer un peu sur cette vitrine pour prendre ces quelques photos et y ai donc laissé mes empreintes !

La croix de Christine de Suède

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article